Le forum du NOC

Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Premier galop d'essai,

Après réfection complète du moteur !

A démarré au premier coup de kick !

Mais ne tient pas le ralenti. Normal, j'ai calé l'allumage en statique, et remonté d'un cran les aiguilles pour enrichir un peu la carburation. Faut que je reprenne les vis de richesse et le ralenti, et l'allumage à la lampe stroboscopique. Remonter les aiguilles n'est peut-être pas une bonne idée, faut que je regarde les bougies

La compression est bien meilleure qu'avant, là je reste debout sur le kick !

Et le bruit du moteur a changé, plus sonore, plus sourd ! Peut-être juste une idée ?

Passé le régime de ralenti, les montées en régime sont franches, sans trou, et pas de ratatouillages à régime stabilisé, cool !

Pour le rodage, c'est indiqué dans le manuel, de ne pas ouvrir la poignée d'accélérateur de plus d'un tiers de tour, ça veut rien dire !!

Donc je me suis limité pour l'instant à 3000trs/min, j'ai bon ?

Sans accélérations brutales non plus, évidemment !

J'ai fait une trentaine de kms ce soir, je pense procéder au premier resserrage de culasse vers 100km

Affaire à suivre !

bonjour Maxime

Tu le sais surement , pour le resserage culasse , tu commences par desserer 1/4 de tour puis tu serres au bon couple

Pour résumer , tes problèmes mécanique proviennent uniquement d'un manque d'huile ?

Hello !

Oui, desserrer toutes les vis d'un quart de tour, dans le sens inverse du serrage, puis resserrer au couple

Pour la cause de l'incident, mon rectifieur est catégorique, c'est une surchauffe due à une carburation trop pauvre ou une prise d'air. Le fait est que le boisseau droit était bloqué en position ouverte. Un autre point qui n'indique pas un défaut de graissage, c'est que les coussinets n'étaient pas morts

Je pense qu'il a en partie raison, c'est une surchauffe, mais liée à un niveau d'huile trop bas. Si pas assez d'huile, elle n'a plus le temps nécessaire pour refroidir, et elle perd ses qualités de lubrification. Ça devient de la flotte ! Les traces de serrage sur les cylindres-pistons laissent penser à un défaut de lubrification, la couleur bleue des axes des pistons indique un échauffement

Ce qui est certain : 1. J'ai récupéré moins d'1 litre d'huile, alors qu'il n'y a pas eu de fuite d'huile lors de l'incident. 2. Les gicleurs sont en 240 au lieu de 230 en origine. 3. Les pipes et plans de joints des carbus ne sont pas déformés.

Du point 1 on peut affirmer que j'ai roulé avec pas assez d'huile

Des points 2 et 3, que la carburation n'était pas trop pauvre au niveau des réglages, mais c'est reconnu qu'une montée en température appauvrit la carburation

On m'a aussi parlé du fait de rouler avec un seul robinet d'essence ouvert. Paraît qu'il faut ouvrir les 2 sur autoroute ?! Le débit ne serait pas suffisant, et ferait baisser les niveaux de cuve, appauvrissant d'autant la carburation. Donc j'ai fait l'essai : Avec un seul robinet ouvert, je récupère près d'un demi-litre à la minute. Il y a 24 litres dans le réservoir, donc plus rien au bout de 48 minutes ? Impossible ! D'autant que je ne roulais qu'à 130, la Commando peut rouler bien au-delà pendant longtemps !

Pour moi, l'huile en s'échauffant ne permet plus le refroidissement adéquat de la culasse. Côté droit, la chaleur provoque le blocage du boisseau, la surchauffe est telle que le piston explose, les débris viennent percuter et tordre la soupape d'échappement.

Côté gauche, l'échauffement entraîne le défaut de lubrification qui provoque le serrage.

Bon, c'est une supposition bien sûr ! Mais je pense que le problème premier est celui-là : Défaut d'huile, pas manque d'huile ! Mais pas assez d'huile. Je pense que sur la commando, le refroidissement du haut moteur se fait en grande partie avec l'huile. D'où un montage de radiateur sur le circuit d'huile pourrait s'avérer utile ?

En conséquence de cette affaire, je confirme qu'à présent, le niveau d'huile est et sera surveillé aux petits oignons ! En espérant que ça ne se reproduise pas !

Il est vrai qu'un 1 L d'huile en place de 2.8 L ça fait pas beaucoup , mais comme tu dis il n'y a pas eu manque ; Sur circuit d'accord mais là ! , ça fait peur quand même à la vue des dégats

Good luck pour la suite

Merci à toi !

Je touche du bois pour la suite ! C'est vrai que ça a fait de gros dégâts, impressionnant la gueule des pistons !

Après, je me suis consolé un peu en me disant que tout était vraiment bien calaminé, et qu'un jour ou l'autre j'aurai été obligé de faire quelque chose !

Car si la moto n'a que 34000km, elle a quand même 43 ans !

Rodage à présent !