68 et années 70

le chant du cygne

Même si nous n’avons pas bénéficié (ou si peu) des charmes de la Norton Girl pour vanter la marque, il y a eu quelques publicités bien de chez nous. Malheureusement en noir et blanc…Voilà pour commencer , rangées avec soin dans le petit musée de notre mémoire celles qui ont accompagné l’ inexorable déclin.

LIRE LES ARTICLES DE LVM SUR LES TWINS ET LES COMMANDOS

          Atlas et Commando 1968

 

La moto redémarre, et face aux japonaises envahissantes, c’est la relève, l’Atlas et ses vibrations , malgré son Featherbed (qui n’est plus que slimline), doit cèder la place à la toute nouvelle Commando, dont on saura plus tard que c’était une Fastback.

 

 

 

 

 

          1970

 

  

          Commando Fastback Mk IV 1972


La fin est proche et dans un ultime sursaut, la Marque tente de séduire avec des robes pailletées et des couleurs accro.
Peu de résultats, les clients potentiels préférant au goût anglais (comme on le dit des bonbons) le miaulement des quatre cylindres…nippons.
Hasard? L’indicatif téléphonique correspond à la cylindrée de la future 850!

          Wasp 1974

Il est trop tard pour conjurer le sort et redorer le blason du bon vieux twin, le Combat a bel et bien été perdu et ni la solidité et la vigueur du moteur ni la domination en side-car cross national et international n’y pourront rien, d’autant qu’un 650 bridé montre le bout de son nez.

          Commando Interstate Mk I A


Puisqu’ il n’est plus question de tenir la dragée haute à la concurrence en performances pures, c’ est avec le caractère inimitable de son moteur et le confort de son cadre que l’on va chercher les clients (les fidèles ont vieilli et il faut séduire aussi leur femme), alors ne manque que le cuir Conolly.

 

 

          Commando Roadster Mk II


Chant du cygne, de nouveaux records, mais on n’est plus impressionné par la vitesse. Bel effort quand même pour une machine … de série…

 

 

(cliquez sur la petites photo, elle s’affichera en grand)

 

          John Player Spécial

Les JPS font partie des plus belles machines ayant jamais couru, et leurs qualités ainsi que leurs pilotes méritent bien un hommage, mais tant en endurance que dans les matches Anglo-Américains, c’ est la Trident qui donne la réplique. Mais le (fris)Son des Commando de nuit au Bol 1974…

     

(cliquez sur les petites photos, elle s’afficheront en grand)

          Commando Roadster Mk III 1975

(cliquez sur la photo, elle s’affichera en grand)

 

Dernière cartouche, on change son levier de vitesse fusil d’épaule, on greffe un démarreur pour faire comme… Mais le coeur n’y est plus… Dommage en effet, tout était dans les cartons en 1967 déj à…

 

 

 

 

          1976

  (cliquez sur les photos, elle s’afficheront en grand)

la boucle est bouclée, NVT ne passera pas l’hiver, plus rien ne sera comme avant et comme Cromwell et Climax, Norton peut devenir un mythe.


 

Publication author

Hors-ligne 1 jour

serge

0
Comments: 0Publics: 82Registration: 14-02-2017